• Admin - DCOMDRONE

Photos par drone avec le photographe George Steinmetz au château de Versailles

A l'occasion d'un passage en France pour plusieurs photo-reportages, George Steinmetz (le photographe volant) nous a contacté pour organiser un shooting par drone au Potager du Roi à proximité du Chateau de Versailles.

Jean-Philippe Dollet de DCOMDRONE est au pilotage et George Steinmetz, photographe, est concentré sur son cadrage
Jean-Philippe Dollet de DCOMDRONE est au pilotage du drone Inspire2 et George Steinmetz, photographe, est concentré sur son cadrage

Comme très souvent, le contact s'est établi à partir d'une recherche sur Google puis un mail reçu dans ces termes :

I’m a professional photographer specializing in aerial photos and have my own Inspire 2 and X7 gimbal with me, but I understand the French system does not accept my American license from the FAA. Do you have time to discuss this afternoon? Best, George

Après quelques échanges d'emails et la mise en oeuvre des démarches administratives nous permettant d'obtenir toutes les autorisations nécessaires pour la réalisation de photo par drone nous nous sommes donnés rendez-vous devant les grilles du Potager du Roi à Versailles à 6h30 pour une collaboration dont je garderai un excellent souvenir.


La réglementation devrait permettre l'utilisation d'un drone en France par un télépilote étranger

La récente évolution de la réglementation européenne drone facilite, normalement, l'utilisation d'un drone en France par un télépilote étranger. Dans les faits, nous constatons encore qu'il est compliqué de réaliser un vol de drone en France en tant qu'exploitant de drone issu d'un état membre de l'Union Européenne. Pour un photographe par drone issu d'un état hors UE, cela se complique encore davantage.

https://www.ecologie.gouv.fr/exploitation-drones-en-categorie-ouverte

Ce qui explique pourquoi nous sommes souvent sollicités par des professionnels de la photo ou de la vidéo pour les accompagner sur le territoire Français dans le but de réaliser des prises de vue aériennes par drone en toute légalité.


Qui est George Steinmetz ?

George Steinmetz est américain. Il a d'abord étudié la géophysique avant de choisir d'être photographe après une première expérience de plus de deux années à faire de l'auto-stop à travers l'Afrique.

Sa première collaboration avec National Geographic remonte à 1986. Depuis, il n'a jamais cessé d'explorer le monde. Il s'est spécialisé de longue date dans la photographie aérienne en pilotant lui-même un parapente motorisé pour nous offrir des angles de vue inédits et exceptionnels. Il est un contributeur fidèle du magazine National Geographic. La revue GEO lui a consacré quelques 25 grands reportages. Il a remporté de nombreuses distinctions en tant que photographe. Enfin, vous apprécierez également son travail en feuilletant les 5 livres de photo-reportage qu'il a signés. Aujourd'hui, il utilise régulièrement un drone pour poursuivre son travail de photographe à travers le monde. A la différence du paramoteur qui est toujours en mouvement, le drone lui permet d'avoir un cadrage "fixe" qu'il peut optimiser. Le drone est aussi un appareil plus souple à mettre en oeuvre. https://www.georgesteinmetz.com


Depuis1998, George Steinmetz utilise un paramoteur pour réaliser ses photos aériennes
Depuis1998, George Steinmetz utilise un paramoteur pour réaliser ses photos aériennes

Le drone et son pilote au service du photographe

Il faut admettre que dans la majorité des cas, photographe et télépilote de drone ne sont qu'une seule personne. Grâce au positionnement GPS, le drone sera en position fixe au moment de la prise de vue et le photographe pourra sans danger "mettre de coté le pilotage" pour se consacrer quelques secondes à l'ajustement du cadrage et des paramètres d'exposition. A l'inverse, la réalisation de plans vidéo nécessite le plus souvent un drone en mouvement. Il est alors dangereux et non réglementaire que le télépilote/cadreur "s'enferme" dans le visionnage du plan qu'il enregistre et ne porte plus, de fait, son attention sur la trajectoire du drone, sa position et son environnement.


écran de controle du drone DJI Inspire2 DCOMDRONE équipé du capteur photo X7 -

Jean-Philippe Dollet de DCOMDRONE est au pilotage et George Steinmetz, photographe, est concentré sur son cadrage

Avec George, nous avons travaillé ensemble mais chacun de son coté. Lui, les yeux rivés sur son retour image avec l'objectif de saisir les meilleures photos et moi, les yeux rivés sur mon drone Inspire2 et ses paramètres de vol. A ce moment-là, nos échanges étaient sobres et tournés vers l'essentiel.


Up, Down, A little bit more, Go forward, Go back, Slightly, To my left, To my right, Cool, Good, Great ...

I have to land George ! ... Ok, It's good.


La caméra X7 représente le haut de gamme pour les prises de vue par drone.

La caméra DJI Zenmuse X7 est une caméra Super 35mm intégrée à une nacelle 3 axes stabilisée qui s'installe sous le drone DJI Inspire2 pour offrir ce qu'il y a de meilleur en réalisation vidéo haut de gamme.

Avec ses 24 MPixels, la X7 associée au drone Inspire2 et à la licence CinemaDNG, Apple ProRes RAW, permet d'enregistrer un signal vidéo 6K avec une plage dynamique de 14 diaphragmes.

Le DJI Inspire2 associé au capteur X7 est le drone pro par excellence. Le plus souvent exploité par un binôme composé d'un pilote et d'un cadreur, il permet la réalisation de plans vidéo complexes en toute sécurité.

Photo du Drone DJI Inspire2 homologué S3 et équipé de la caméra X7 - an sol avant décollage - DCOMDRONE


Photo du drone DJI Inspire2 à l'atterrissage. Recuperation du drone DJI Inspire2 à la main par DCOMDRONE

Shooting photo avec un DJI Inspire2 et capteur X7

Si le drone DJI Inspire2 excelle en production cinématographique, il est aussi ce qui se fait de meilleur pour la photographie aérienne par drone lorsqu'il est associé au capteur DJI X7 et au set de 4 objectifs qui offre une variété de focale du 16mm au 50mm.

Mes limites de recul et la distance d'éloignement du drone imposées par la réglementation ont amené George à utiliser le 16mm pour obtenir le cadrage qu'il souhaitait, mais le plus souvent, le drone a volé avec l'objectif 24mm voir 35mm.

Nous avons travaillé de 7h00 à 9h55 car à 10h le site ouvre au public. Chaque vol a duré environ 14 minutes. En 3h de temps j'ai posé le drone 8 fois pour changer les 2 batteries. Autant dire que nous n'avons pas arrêté.


La bonne photo ne relève pas seulement du bon angle de vue et d'un cadrage correct. George attend aussi la bonne lumière ; celle qui va se répandre sur différentes zones de la photo pour renforcer l'esthétisme de l'image. Grace aux passages des nuages, les rayons du soleil sont venus éclairer le Potager du Roi exactement comme George le souhaitait ... "It's good for me. You can land. Good job. Thanks a lot".

extrait de la visionneuse - Photos George Steinmetz

Avant de se quitter nous avons bien sûr échangé au sujet de "Hart Island" !

Hart Island est une petite île qui abrite le plus grand cimetière de la ville de New York. Depuis des dixaines d'années, c'est ici que sont enterrées les personnes qui ne sont pas réclamées par les parents proches. En avril 2020, face aux pompes funèbres et aux morgues temporaires débordées, la ville de New York décide d'enterrer les victimes du COVID-19 sans famille dans des fosses communes sur Hart Island. En bon photojournaliste et témoin de son époque, George a envoyé son drone au dessus de l'ile pour réaliser des images des enterrements de masse, considérant qu'il y avait là matière à documenter cet épisode plutôt macabre de la pandémie. Au bout d'un quart d'heure, la police était sur place. George a été interpellé et son drone DJI Mavic 2 confisqué. Il avait eu le temps de retirer la carte mémoire afin de sauvegarder ses photos qui ont fait le tour du monde.

Pour continuer à travailler, George a acheté un nouveau Mavic 2 Pro qu'il juge idéal pour certains travaux bien que sa préférence aille pour l'optique X7 installée sous l'Inspire2, un drone professionnel bien plus imposant et plus complexe à utiliser. Depuis, la police de NY lui a restitué son drone et George reste convaincu qu'il n'était pas en faute. https://www.instagram.com/geosteinmetz/

 

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez-pas à nous contacter.

Nous serons ravis de vous écouter et vous conseiller.